McKenzie Break

Description de la propriété

Monarques possède une option d’acquérir une participation de 100 % dans la propriété aurifère McKenzie Break auprès de Agnico Eagle Mines Limited. La propriété McKenzie Break est l’hôte d’un gîte aurifère à haute teneur situé à seulement 40 kilomètres au nord de l’usine Beacon et à 25 kilomètres au nord de Val-d’Or, au Québec. Elle comprend 9 claims miniers couvrant une superficie totale de 3,3 km2 et est accessible à longueur d’année via la route 397 et un chemin de gravier. La propriété est également située à environ 9 kilomètres au sud de la ligne de chemin de fer reliant les villes de Barraute et de Senneterre. La propriété possède des infrastructures de surface et souterraines, incluant une rampe permettant l’accès au gîte à 80 mètres de profondeur.

Le gîte McKenzie Break possède une estimation historique de 813 871 tonnes métriques à une teneur moyenne de 6,63 g/t Au pour un total d’environ 173 500 onces d’or (source : Technical report on the McKenzie Break property, Claude P. Larouche, 15 juillet 2007). Cette estimation historique fut réalisée par Placer Dome en 1991 et a été calculée à l’aide de la méthode polygonale en utilisant l’ensemble des données recueillies des zones verte et orange et une teneur de coupure de 1,70 g/t Au. Près de 60 % des onces proviennent de la zone verte dont la teneur moyenne est de 8,49 g/t Au. En 1994, suite au forage de 67 trous supplémentaires dans les secteurs à forte teneur identifiés dans l’inventaire minéral de Placer Dome, Western Quebec Mines a réalisé une nouvelle estimation des ressources sur deux des six lentilles interprétées. Les deux zones ont été forées selon un quadrillage serré (30 x 30 mètres) afin d’optimiser l’estimation des ressources. Ce nouveau calcul, basé sur la méthode polygonale et utilisant une teneur de coupure de 3,5 g/t Au, montre des estimations historiques de 161 348 tonnes métriques à une teneur de 10,86 g/t Au, soit environ 56 300 onces d’or, classées dans la catégorie indiquée et de 24 695 tonnes métriques à une teneur de 5,23 g/t Au, soit environ 4 200 onces d’or, classées dans la catégorie présumée (Mannard, 1994). Il n'y a pas de rapport technique officiel pour soutenir ces estimations. Une personne qualifiée de Monarques n'a pas réalisé suffisamment de travaux pour classer ces estimations historiques en ressources minérales actuelles telles que définies par le Règlement 43-101, de telle sorte que la Société ne considère pas ces estimations historiques comme des ressources minérales actuelles. Bien que ces estimations historiques pourraient ne pas être fiables, la Société est d'avis que ces estimations historiques fournissent une indication quant au potentiel de la propriété et est une information pertinente pour tout futur programme d'exploration. Pour que ces estimations historiques deviennent des ressources actuelles, la Société devra réaliser de nouveaux travaux de forage sur la propriété, ainsi qu’émettre un nouvel estimé de ressources minérales conformément au Règlement 43-101.

Un total de 258 forages au diamant ont été réalisés sur la propriété pour un cumulatif de 37 750 mètres, qui furent concentrés sur les zones verte et orange. La plupart des forages étaient de faible profondeur avec une longueur moyenne de 150 mètres par forage. La minéralisation consiste de multiples veines étroites, dont certaines sont à haute teneur avec un effet de pépite.

Par ailleurs, des tests métallurgiques effectués sur des échantillons impliquant la séparation par gravité suivie par la cyanuration directe ont rapporté un taux de récupération allant jusqu'à 99,5 % (Source : Laboratoires LTM, juillet 2010).