TSX: MQR
OTCMKTS: MRQRF
GOLD PRICE ($US)
Mathieu Séguin, CFA
Vice-président, développement corporatif
1-888-994-4465
m.seguin@monarquesgold.com
Elisabeth Tremblay 
Senior Geologist – Communications Specialist
e.tremblay@monarquesgold.com
www.monarquesgold.com
  • Une nouvelle structure aurifère de 500 mètres de long (la zone M) a été recoupée dans une dizaine de sondages à 90 mètres au sud des zones aurifères historiques A et B (600 à 900 mètres au sud-est de la fosse Monique), avec des intervalles à faible profondeur titrant   7,6 g/t Au sur 10,0 mètres, 5,9 g/t Au sur 11,5 mètres et 3,1 g/t Au sur 12,4 mètres.
  • Un programme de forage est planifié en vue de faire un suivi sur les nouvelles découvertes.


Montréal (Québec) Canada, le 27 août 2019 – CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES (« Monarques » ou la « Société ») (TSX: MQR) (OTCMKTS: MRQRF) (FRANCFORT: MR7) est heureuse de publier de nouveaux résultats issus du programme de forage 2019 de Probe Metals Inc. (« Probe ») sur la propriété Monique (la « propriété »), située près de Val-d’Or au Québec. Les résultats de 18 sondages totalisant 5 357 mètres de forage ont été reçus et mettent en lumière de nouvelles découvertes au sud et au sud-ouest des zones aurifères A et B (voir la figure 1). Probe prépare maintenant le programme de forage 2020 en vue de faire un suivi sur ces récentes découvertes. Probe peut acquérir un intérêt de 60 % dans la propriété en dépensant un montant global de 2 000 000 $ en exploration d’ici janvier 2021. Quelques faits saillants des résultats de forage sont présentés ci-dessous.

« Nous sommes très heureux qu'un de nos projets soit développé avec l'expertise de Probe et nous nous réjouissons des solides progrès réalisés sur la propriété Monique, notamment la découverte d'une nouvelle zone aurifère de 500 mètres de long et de larges intersections à forte teneur, » a déclaré Jean-Marc Lacoste, président et chef de la direction de Monarques. « D'après les récents résultats d'exploration, nous estimons que la propriété Monique et le projet adjacent Val-d’Or Est de Probe pourraient devenir des projets importants. »

Des dix-huit sondages forés, quinze avaient pour but de vérifier un vaste secteur au sud des zones aurifères historiques A et B, tandis que les trois autres vérifiaient un secteur sous-exploré au nord-ouest de l’ancienne fosse Monique, le long du couloir minéralisé. Les meilleurs résultats d’analyse obtenus au sud des zones aurifères A et B proviennent du sondage MO-19-16 à 184 mètres de profondeur (dans l’axe de forage), qui a livré une teneur de 5,9 g/t Au sur 11,5 mètres au sein d’un intervalle plus large titrant 1,9 g/t Au sur 49,5 mètres. Le sondage MO-19-18 a aussi livré des résultats encourageants à 158 mètres de profondeur (dans l’axe de forage) avec une teneur de 7,6 g/t Au sur 10,0 mètres. Ces deux sondages, situés à 100 mètres au sud des zones aurifères A et B, ont recoupé une nouvelle structure aurifère de 500 mètres de long (la zone M), ainsi que dix autres sondages qui ont tous livré des résultats significatifs entre la surface et une profondeur de 230 mètres (voir le tableau 1). La nouvelle structure est à peu près parallèle aux zones A et B, suivant un axe est-ouest, et est fortement inclinée vers le nord. La minéralisation dans ce secteur est caractérisée par la présence de 1 % à 10 % de veines et veinules de quartz-carbonate-tourmaline, avec 1 % à 3 % de pyrite et des traces de chalcopyrite associées aux veines; de l’or visible est couramment observé avec le quartz gris translucide dans les veines de tension. De gros cubes de pyrite disséminée sont aussi observés dans les épontes altérées des veines de quartz-tourmaline.

Les résultats d’analyse de quelques sondages sélectionnés sont présentés dans le tableau ci-dessous :

Tableau 1 : Résultats de forage sélectionnés issus du programme de forage (1)

(1) Tous les nouveaux résultats d’analyse présentés dans ce communiqué et dans ce tableau sont présentés en longueurs dans l’axe de forage sans teneur de coupure supérieure appliquée.
D’autres travaux de forage sont prévus dans le secteur immédiat et ceux-ci devraient permettre de déterminer l’épaisseur réelle.

À propos de la propriété Monique

La propriété Monique est située à 25 km à l’est de la ville de Val-d’Or au Québec, et est constituée de 22 claims et d’un bail minier couvrant une superficie totale de 550,04 hectares dans le canton de Louvicourt. La propriété renferme des ressources minérales présumées actuellement estimées à 107 500 tonnes à une teneur de 4,88 g/t pour 16 850 onces d’or. La mine à ciel ouvert Monique a été en exploitation de 2013 à 2015 et un total de 0,58 Mt de minerai a été extrait à une teneur de 2,5 g/t Au, de la surface jusqu’à 100 mètres de profondeur, pour un total de 45 694 onces d’or.

De la minéralisation aurifère a été identifiée sur la propriété Monique dans une douzaine de zones (A à L) et maintenant une treizième (la zone M), lesquelles sont généralement encaissées dans l’une des trois grandes zones de déformation qui traversent la propriété d’est en ouest. La minéralisation est principalement caractérisée par la présence d’un réseau de veines et veinules de quartz-tourmaline-carbonates dans des roches mafiques à ultramafiques ou associé à des dykes felsiques ou dioritiques minéralisés. L’or est généralement associé à de la pyrite finement disséminée (1 % à 5 %) et la présence d’or visible est fréquente. Les unités rocheuses sont généralement altérées et présentent des quantités variables de chlorite, carbonate, séricite et/ou silice. De plus, une altération en albite et en fuchsite est localement observée. L’orientation du système filonien est grossièrement parallèle à la stratigraphie et aux zones de déformation.

Personne qualifiée

Le contenu technique et scientifique de ce communiqué de presse a été vérifié par M. Marco Gagnon, Géologue, Vice-président exécutif de la Société qui est une « personne qualifiée » selon le Règlement 43-101 sur les normes de divulgation pour les projets miniers (« Règlement 43-101 »).

Le contenu technique et scientifique de ce communiqué a également été révisé et approuvé par Marc-André Lavergne, ing., la personne qualifiée de la Société selon le Règlement 43-101.

Contrôle de la qualité

Les échantillons pour analyse aurifère sont prélevés des carottes de forage NQ sciées en deux. Une moitié fut acheminée à SGS Canada Inc. et l’autre moitié conservée comme témoin. Un protocole strict de contrôle de la qualité est appliqué pour tous les échantillons de carottes de forage incluant l’insertion à tous les 20 échantillons de matériaux de référence minéralisés et d’échantillons stériles. Les analyses ont été effectuées en utilisant une pyroanalyse avec finition par absorption atomique sur 50 grammes de matériel et une réanalyse par finition gravimétrique pour les résultats supérieurs à 3 g/t Au. Des analyses d’or total (Metallic Sieve) ont été réalisées sur les échantillons qui présentaient une grande variance dans leur contenu aurifère ou sur la présence d’or visible.

À PROPOS DE CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES

Corporation Aurifère Monarques (TSX: MQR) est une société minière aurifère émergente qui a pour objectif de poursuivre son expansion par le biais de son important portefeuille de projets de qualité situé dans le camp minier de l’Abitibi au Québec, Canada. La Société détient actuellement près de 300 km² de propriétés aurifères (voir la carte) incluant le gisement Wasamac (ressources mesurées et indiquées de 2,6 millions d’onces d’or), la Mine Beaufor, les projets avancés Croinor Gold (voir vidéo), Fayolle, McKenzie Break et Swanson, les usines Camflo et Beacon, ainsi que des projets d’exploration prometteurs. Elle offre également des services d’usinage à forfait à partir de son usine Camflo d’une capacité de 1 600 tonnes par jour.

Énoncés prospectifs

Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant modifier de manière appréciable les résultats, le rendement et les réalisations de Monarques par rapport aux résultats, au rendement et aux réalisations qui y sont exprimés ou implicites. Le TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques du TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.