Mathieu Séguin, CFA
Vice-président, développement corporatif
1-888-994-4465
m.seguin@monarquesgold.com
Elisabeth Tremblay 
Senior Geologist – Communications Specialist
e.tremblay@monarquesgold.com
www.monarquesgold.com
  • Les 21 premiers trous souterrains ont été forés, totalisant 1 425,6 mètres d'un programme de forage de 42 500 mètres.
  • Les résultats d'analyse des échantillons à haute teneur sur la propriété Beaufor comprennent 783 g/t Au sur 0,2 mètre et 293 g/t Au sur 0,5 mètre.
  • Quatre foreuses souterraines testent actuellement des cibles d'exploration à proximité de la mine. 
  • Le programme de forage est supervisé par Christian Tessier, P.Geo., le nouveau surintendant de la géologie de Monarques à la mine Beaufor.

Montréal (Québec) Canada, le 1er octobre 2020 – CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES (« Monarques » ou la « Société ») (TSX: MQR) (OTCQX: MRQRF) (FRANCFORT: MR7) est heureuse d'annoncer la première série de résultats de son programme d’exploration 2020 par forage au diamant sur son projet de la mine Beaufor, détenu en propriété exclusive et situé à 20 kilomètres au nord-est de Val-d'Or. Les résultats comprennent un nombre important d'analyses à haute teneur, dont 783 g/t sur 0,2 mètre et 293 g/t Au sur 0,5 mètre.

La mine Beaufor est entrée en production commerciale au début des années 1930 et a produit au fil des ans plus de 1,1 million d'onces d'or. La mine est actuellement en cours d'entretien et de maintenance, ce qui a permis à Monarques de réaliser une compilation 3D et un programme visant à identifier, définir et forer des cibles dans l'ensemble de la mine. En juin 2020, la Société a entamé un programme de forage au diamant de 42 500 mètres pour tester deux types de cibles : les zones autour des intersections historiques à haute teneur près des infrastructures souterraines existantes, et les blocs de ressources isolés, qui sont généralement définis par une seule intersection de forage. Ces cibles situées à proximité de la mine peuvent être testées à partir des anciens développements existants, généralement par des trous de moins de 200 mètres de long. Actuellement, 275 trous sont forés à une distance de 25 mètres entre chaque trou, et si les résultats sont positifs, d'autres sondages seront forés pour permettre la conversion des zones en question en réserves et leur inclusion dans un futur plan de mine.

Le programme de forage est supervisé par Christian Tessier, P. Geo., engagé au mois de juillet en tant que surintendant de la géologie chez Monarques pour le projet de la mine Beaufor. Christian a plus de 10 ans d'expérience en tant que géologue minier et était géologue sénior à la mine Canadian Malartic, où il a travaillé pendant les neuf dernières années. Auparavant, il a travaillé pendant deux ans pour les mines Richmont, où il était responsable du contrôle de la teneur, de la cartographie souterraine, de la conception du développement des chantiers souterrains pour les trous profonds, et de la planification des trous de forage au diamant pour la mine Island Gold de Richmont. M. Tessier est titulaire d'un B.Sc. en géologie des ressources de l'Université du Québec à Montréal.   

Les résultats d'analyse ont été reçus pour les 21 premiers sondages, représentant seulement 3 % du nombre de mètres de forage prévu. Sept sondages ont recoupé une minéralisation aurifère anormale, ce qui est considéré comme bon compte tenu de la distribution caractéristique de l'or sous forme de pépites. Les meilleures intersections sont indiquées dans le tableau ci-dessous. Plusieurs des sondages ont des intersections multiples en raison de la nature empilée de la minéralisation. Les largeurs d’intersection rapportées sont des longueurs de carotte et les intersections à haute teneur n'ont pas été coupées, car l'interprétation des veines et les statistiques n'ont pas été finalisées pour les zones. Les emplacements des nouvelles intersections minéralisées sont indiqués sur les figures 1, 2, et 3.

« La propriété Beaufor est entrée en production il y a plus de 87 ans et n'a pas encore révélé tout son potentiel aurifère », a déclaré Jean-Marc Lacoste, président et chef de la direction de Monarques. « Nous prévoyons l'identifier avec l'aide de Christian Tessier, notre nouveau surintendant de la géologie, qui possède une solide expérience du forage souterrain acquise chez Canadian Malartic et à la mine Island Gold de Richmont, où il a débuté sa carrière. Ces nouvelles intersections à haute teneur démontrent que d'importantes veines et extensions de veines existent toujours. Notre but ultime est de relancer la production d'or à la mine Beaufor dans les 12 à 18 mois pour profiter du marché très favorable de l'or. »

Monarques a également profité de la période d'entretien et de maintenance à Beaufor pour tester une nouvelle technologie, un prototype de système de téléopération conçu par Meglab (www.meglab.ca), sur l'une des navettes de chargement Caterpillar de la mine Beaufor.

« Monarques est toujours prête à tester de nouvelles technologies qui pourraient éventuellement nous aider à explorer et à produire plus efficacement, au coût le plus bas possible », a déclaré M. Lacoste. « Nous avons obtenu d'excellents résultats avec la technologie de Meglab au cours des derniers mois, et nous croyons qu'elle pourrait s'avérer très utile une fois que les opérations reprendront à la mine. »

Meilleurs résultats du programme de forage 2020 sur la propriété de la mine Beaufor (première série d'analyses) :

* La largeur indiquée est la longueur de la carotte. L'épaisseur vraie reste à déterminer.

Coordonnées du collet :

La procédure d’échantillonnage consiste à prélever une moitié de carotte préalablement sciée selon l’axe principal et l’expédier pour analyse au laboratoire de ALS Canada situé à Val-d’Or. L’échantillon est concassé, pulvérisé et analysé par pyroanalyse avec dosage par absorption atomique. Les résultats excédant 3,0 g/t sont repris en gravimétrie et les échantillons contenant des grains d’or sont analysés par la méthode « metallic sieve ». Monarques a établi un protocole complet AQ/CQ incluant l’insertion de standards, de blancs analytiques et de duplicata.

Le contenu technique et scientifique de ce communiqué de presse a été révisé et approuvé par Christian Tessier, P.Geo., la personne qualifiée de la Société en vertu du Règlement 43-101.

À PROPOS DE CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES

Corporation Aurifère Monarques (TSX: MQR) est une société minière aurifère émergente qui a pour objectif de devenir un producteur aurifère de 100 000 à 200 000 onces d’or par année par le biais de son important portefeuille de projets de qualité situé dans le camp minier de l’Abitibi au Québec, Canada. La Société détient actuellement plus de 315 km² de propriétés aurifères (voir la carte) incluant le gisement Wasamac (ressources mesurées et indiquées de 2,6 millions d’onces d’or, comprenant des réserves prouvées et probables de 1,8 million d’onces d’or), les projets avancés Beaufor, Croinor Gold (voir vidéo) et McKenzie Break, les projets d’exploration Camflo et Swanson, ainsi que les usines Camflo et Beacon. Elle offre également des services d’usinage à forfait à partir de son usine Camflo d’une capacité de 1 600 tonnes par jour.

Énoncés prospectifs

Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant modifier de manière appréciable les résultats, le rendement et les réalisations de Monarques par rapport aux résultats, au rendement et aux réalisations qui y sont exprimés ou implicites. Le TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques du TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.