Mathieu Séguin, CFA
Vice-président, développement corporatif
1-888-994-4465
m.seguin@monarquesgold.com
Elisabeth Tremblay 
Senior Geologist – Communications Specialist
e.tremblay@monarquesgold.com
www.monarquesgold.com
  • L'étude montre clairement que les résidus miniers de Wasamac sont potentiellement non générateurs d'acide (NGA).
  • Les résidus miniers de Wasamac pourraient également réduire l'acidité des parcs à résidus des usines voisines (voir la carte).
  • L'effet combiné pourrait améliorer les paramètres économiques du projet et soutenir le scénario de l’usinage à forfait en diminuant le coût en capital initial.

Montréal (Québec) Canada, le 20 mai 2020 – CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES (« Monarques » ou la « Société ») (TSX: MQR) (OTCMKTS: MRQRF) (FRANCFORT: MR7) est heureuse d'annoncer les résultats d'une évaluation géochimique des résidus miniers du gisement Wasamac. Monarques a retenu les services d'Ecometrix Incorporated (« EcoMetrix ») pour évaluer les résidus miniers de Wasamac, y compris leurs caractéristiques géochimiques, en utilisant le minerai comme substitut aux résidus, et les implications potentielles du stockage et de l'altération dans un parc à résidus miniers typique. Les résultats de l'évaluation serviront de base pour déterminer quels sont les meilleurs parcs à résidus possibles pour Wasamac.

L'étude des résidus miniers de Wasamac s'est appuyée sur les résultats d'essais métallurgiques réalisés en 2018 et sur de récentes analyses géochimiques indépendantes d'échantillons archivés provenant des quatre zones minéralisées de Wasamac. Les résultats montrent clairement que les résidus miniers de Wasamac sont potentiellement non générateurs d'acide (NGA), avec très peu ou aucune tendance à générer de l'acidité nette.  De plus, ils démontrent que les résidus contiennent une capacité excédentaire permettant de neutraliser l'acide provenant de sources externes. Cette conclusion est fondée sur l'abondance de minéraux de carbonate de calcium et de magnésium dans le minerai et les résidus, ce qui représente un potentiel de neutralisation efficace pour consommer tout acide produit par l'oxydation du minerai sulfureux, la pyrite, qui sera présent dans le minerai et les résidus.  

Ce sommaire et les conclusions ont été tirés du rapport conforme au Règlement 43-101 : Geochemical Assessment of the Wasamac Tailings, publié par Derek Amores, Ph.D., Heather Lindsay, M.Sc., P.Eng. et R.V. (Ron) Nicholson, Ph.D., P.Geo. chez EcoMetrix le 27 février 2020, et déposé aujourd'hui sur le profil SEDAR de la Société à www.sedar.com.

« Cette étude est d'un grand intérêt pour nous, car elle montre que les résidus miniers de Wasamac auront moins d’impacts sur l'environnement que s'ils étaient générateurs d'acide », a déclaré Jean-Marc Lacoste, président et chef de la direction de Monarques. « De plus, le potentiel de neutralisation de l'acide sur les parcs à résidus existants à partir des résidus miniers de Wasamac démontre que Wasamac pourrait être un choix économique évident pour plusieurs usines (voir la carte). » 

« Dans le cadre de l’étude de faisabilité du gisement Wasamac publiée en 2018, un montant de 234 M$ a été alloué à la construction d’un moulin et d’un parc à résidus (voir le communiqué de presse du 3 décembre 2018). La nouvelle option envisagée d’amener le minerai à un nouveau site pour l’usinage à forfait (voir le communiqué du 14 mai 2020) pourrait permettre de réduire considérablement cette portion du coût en capital initial pour la construction de la mine, » a conclu M. Lacoste.

Le contenu technique et scientifique de ce communiqué a été révisé et approuvé par Marc-André Lavergne, ing., la personne qualifiée de la Société selon le Règlement 43-101.

À PROPOS DE CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES

Corporation Aurifère Monarques (TSX: MQR) est une société minière aurifère émergente qui a pour objectif de devenir un producteur aurifère de 100 000 à 200 000 onces d’or par année par le biais de son important portefeuille de projets de qualité situé dans le camp minier de l’Abitibi au Québec, Canada. La Société détient actuellement plus de 330 km² de propriétés aurifères (voir la carte) incluant le gisement Wasamac (ressources mesurées et indiquées de 2,6 millions d’onces d’or), les projets avancés Beaufor, Croinor Gold (voir vidéo), Fayolle, McKenzie Break et Swanson, ainsi que les usines Camflo et Beacon. Elle offre également des services d’usinage à forfait à partir de son usine Camflo d’une capacité de 1 600 tonnes par jour.

Énoncés prospectifs

Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant modifier de manière appréciable les résultats, le rendement et les réalisations de Monarques par rapport aux résultats, au rendement et aux réalisations qui y sont exprimés ou implicites. Le TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques du TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.