Elisabeth Tremblay 
Senior Geologist – Communications Specialist
e.tremblay@monarquesgold.com
www.monarquesgold.com
  • Le rapport technique final fait état d’une augmentation de 6 049 onces dans la catégorie indiquée et de 183 onces dans la catégorie présumée, qui totalise 1 752 100 tonnes à 1,85 g/t Au pour 104 100 onces d’or dans la catégorie indiquée et 74 000 tonnes à 2,96 g/t Au pour 7 100 onces dans la catégorie présumée.
  • Les ressources mesurées et indiquées combinées de Monarques totalisent maintenant plus de 3,15 millions d’onces d’or (voir le tableau 1 à la fin du communiqué).

Montréal (Québec) Canada, le 3 août 2018 – CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES (« Monarques » ou la « Société ») (TSX.V:MQR) (OTCMKTS:MRQRF) (FRANCFORT:MR7) annonce qu'elle a déposé sur SEDAR un rapport technique conforme au Règlement 43-101 pour son projet aurifère Swanson. Monarques a publié un communiqué de presse le 20 juin 2018 (voir le communiqué de presse).  Suivant le processus de rédaction du rapport technique et de validation, les changements suivants ont été apportés au tableau des ressources (voir tableau 1) : une augmentation de 6 049 onces dans la catégorie indiquée et de 183 onces dans la catégorie présumée. Le rapport technique est également disponible sur le site web de Monarques (voir le rapport technique).

Tableau 1 – Première estimation des ressources minérale de Swanson pour un scénario combinant des ressources en fosse et souterraines à des teneurs de coupure de 0,8 g/t Au (en fosse) et de 2,7 g/t Au (souterraines)

Notes accompagnant le tableau des ressources minérales:

  1. Ces ressources minérales ne sont pas des réserves minérales, car elles n'ont pas démontré leur viabilité économique.
  2. Les définitions et les lignes directrices 2014 de l'ICM pour les ressources minérales ont été suivies.
  3. Les résultats sont présentés in situ et non dilués et sont considérés comme ayant des perspectives raisonnables d'extraction économique.
  4. L'estimation comprend quatre zones avec une épaisseur réelle minimale de 2,5 m en utilisant la teneur du matériau adjacent lors de l’analyse, ou une valeur de zéro lorsqu'elles ne sont pas analysées.
  5. Un plafonnement à haute teneur de 30 g/t Au (4 g/t Au pour l'enveloppe de dilution) a été appliqué aux teneurs des analyses avant la teneur de composition pour l'interpolation à l'aide d'une méthode d'interpolation de krigeage ordinaire basée sur un composite de 1,5 m pour une taille de bloc de 3 m x 3 m x 3 m; avec les valeurs de masse volumique appliquées par lithologique (g/cm3): I2 = 2,78; I4O, V3, V4 = 2,90 et OVB = 1,5.
  6. Les résultats sont rapportés pour un scénario combinant des ressources en fosse et souterraines à des teneurs de coupures de 0,8 g/t Au (fosse) and 2,7 g/t Au (souterraine), utilisant 1296$US/oz pour l’or, taux de change CAD:USD de 1.28, et les paramètres suivants (CAD): (a) Fosse: coûts de minage 4.94$/t; coût de traitement 27.00$/t; G&A 4.00$/t, pente de fosse de 50° (optimisation Whittle); (b) Scénario Souterrain (CAD): coût de minage 90.00$/t; coût de traitement 27.00$/t; G&A 10.00$/t. Les teneurs de coupures devraient être ré-évaluer en fonction des fluctuation des marchés (prix des métaux, taux de change coût de minage, etc.).
  7. Le nombre de tonnes métriques a été arrondi au millier le plus proche et les teneurs en métaux sont présentées en onces troy (tonne x teneur / 31,10348).
  8. InnovExplo n’a connaissance d’aucun problème lié à l’environnement, aux permis, à des questions d’ordre juridique, aux titres, d’ordre fiscal, sociopolitique, lié à la commercialisation ou à tout autre facteur pertinent qui pourrait avoir un effet négatif sur l’estimation des ressources minérales.

Le contenu technique et scientifique de ce communiqué de presse a été révisé et approuvé par Marc-André Lavergne, ing., la personne qualifiée de la Société, et par Christine Beausoleil, géo., et Alain Carrier, géo., M.Sc., d’InnovExplo Inc., des personnes qualifiées au sens du Règlement 43-101.

À PROPOS DE CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES

Corporation Aurifère Monarques (TSX.V:MQR) est un producteur aurifère émergent qui a pour objectif de poursuivre son expansion par le biais de son important portefeuille de projets de qualité situé dans le camp minier de l’Abitibi au Québec, Canada. La Société détient actuellement près de 300 km² de propriétés aurifères (voir carte) incluant la Mine Beaufor, les projets avancés Croinor Gold (voir vidéo), Wasamac, McKenzie Break et Swanson, les usines Camflo et Beacon, ainsi que six projets d’exploration prometteurs. Elle offre également des services d’usinage à forfait à partir de son usine Camflo d’une capacité de 1 600 tonnes par jour. Monarques emploie plus de 150 personnes qualifiées pour veiller à ses activités d’exploitation, de mise en valeur et d’exploration et possède une solide position financière.

Énoncés prospectifs

Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant modifier de manière appréciable les résultats, le rendement et les réalisations de Monarques par rapport aux résultats, au rendement et aux réalisations qui y sont exprimés ou implicites. La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.

Tableau 1 - Ressources indiquées et mesurées de Monarques

1 Source: Technical Report on the Wasamac Project, Rouyn-Noranda, Québec, Canada, Tudorel Ciuculescu, M.Sc., P.Geo., October 25, 2017, Roscoe Postle Associates Inc.

2 Source: NI-43-101 Technical Report on the Mineral Resource and Mineral Reserve Estimates of the Beaufor Mine as at September 30, 2017, Val-d’Or, Québec, Canada, Carl Pelletier, P. Geo. and Laurent Roy, Eng.

3  Source: Monarques prefeasibility study (January 19, 2018) and resource estimate (January 8, 2016)

4 Source: NI 43‐101 Technical Report on the Swanson Project, June 20, 2018, Christine Beausoleil, P.Geo. and Alain Carrier, P.Geo., M.Sc. of InnovExplo Inc.

5 Source: NI 43‐101 Technical Report on the McKenzie Break Project, April 17, 2018, Alain-Jean Beauregard, P.Geo., and Daniel Gaudreault, Eng., of Geologica Groupe-Conseil Inc., and Christian D’Amours, P.Geo., of GeoPointCom Inc.

6 Source: MRB et Associés (January 2015)