TSX: MQR
OTCMKTS: MRQRF
GOLD PRICE ($US)
Mathieu Séguin, CFA
Vice-président, développement corporatif
1-888-994-4465
m.seguin@monarquesgold.com
Elisabeth Tremblay 
Senior Geologist – Communications Specialist
e.tremblay@monarquesgold.com
www.monarquesgold.com
  • La Société enclenche le processus d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement (PÉIE) pour la mise en production de son gisement aurifère Wasamac.
  • En décembre 2018, Monarques a réalisé une étude de faisabilité positive sur Wasamac (basée sur un prix de l’or de 1 300 $ US l’once) qui se résume ainsi :

- Production annuelle moyenne prévue de 142 000 onces d'or sur 11 ans

- Valeur actualisée nette (VAN) avant impôts de 522 M$

- Taux de rendement interne (TRI) avant impôts de 23,6 %

- Coût de production au comptant de 550 $ US l'once.

  • Le projet proposé sera conçu à partir du concept de mines 4.0 alliant les nouvelles technologies et le respect de l’environnement, notamment par le biais du système de transport souterrain automatisé à commande électrique Rail-Veyor®.
  • Wasamac est un projet aurifère d’envergure qui pourrait éventuellement créer plusieurs centaines d’emplois de qualité en Abitibi, au Québec.
  • Wasamac a été sélectionné comme projet pilote par le gouvernement du Québec pour être accompagné tout au long du processus d’obtention des permis par la table interministérielle annoncée par le ministre Julien le 19 novembre dernier. L’objectif est de mettre en place un service d’accompagnement des projets miniers, harmoniser les processus entre les différents ministères pour éviter les dédoublements et ainsi accélérer le traitement des autorisations requises pour démarrer un projet minier qui respecte les meilleures pratiques environnementales.

Montréal (Québec) Canada, le 20 novembre 2019 – CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES (« Monarques » ou la « Société ») (TSX: MQR) (OTCMKTS: MRQRF) (FRANCFORT: MR7) est heureuse d’annoncer qu’elle a déposé aujourd’hui un avis de projet auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) pour son projet aurifère Wasamac, détenu en propriété exclusive et situé à 15 km à l’ouest de Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue, au Québec. L'avis de projet est la toute première étape du processus de demande d’autorisation d'exploitation minière, un processus qui s’étend généralement sur une période de 18 à 24 mois.

« Monarques procède aujourd’hui à une étape marquante de son histoire en enclenchant le processus de demande d’autorisation pour la mise en production du gisement Wasamac », a déclaré Jean-Marc Lacoste, président et chef de la direction de Monarques. « Plusieurs facteurs nous ont amenés à prendre cette décision y compris l’étude de faisabilité positive réalisée en décembre 2018, le contexte favorable du marché aurifère, ainsi que le climat propice au financement et aux partenariats pour ce type de projet. Wasamac permettrait également de créer plus de 400 emplois lors de la construction de la mine et environ 300 emplois lors de sa mise en production. Monarques visera également à concevoir Wasamac sous l’ère des mines 4.0, alliant les nouvelles technologies et le respect de l’environnement. Le projet proposé fera appel à de nouvelles technologies en matière de production comme le système de transport souterrain automatisé à commande électrique Rail-Veyor®, et comprendra une flotte d’équipements de production et de développement presque entièrement composée de machines électriques. Selon nos projections, l'application de l'électricité et l'automatisation nous permettrait de produire à moindre coût tout en optimisant notre bilan environnemental ».

Wasamac: un projet à l’écoute des communautés

Monarques est une entreprise basée au Québec, composée d’une équipe de direction chevronnée et d’un conseil d’administration expérimenté en matière de développement de projets miniers d’envergure comme celui de Wasamac, qui agit de façon proactive dans ses relations avec les communautés d’accueil. « Nous sommes à l’écoute de leurs demandes, de leurs préoccupations, et nous agissons en ce sens. La transparence de notre démarche est une priorité pour nous », a renchéri M. Lacoste.

D’ailleurs, préalablement au dépôt de l’avis de projet et au début de la PÉIE, la Société a entamé une démarche de consultations auprès de certaines parties prenantes concernées, dont les résidents vivant à proximité du projet Wasamac. Ces rencontres préalables ont permis d’identifier les principales préoccupations associées au projet. La liste des parties prenantes ciblées figure dans l’avis de projet et d’autres seront ultérieurement conviées à une telle rencontre d’information et de consultations tout au long du processus.

« Bref, c’est avec une grande fierté que nous enclenchons ce processus visant la mise en production d’une nouvelle mine d’or d’envergure au Québec. Nous sommes convaincus que le projet Wasamac pourrait générer des retombées positives auprès des différents groupes, communautés et parties prenantes qui seront impliquées dans ce projet porteur géré ici, par des gens d’ici, pour des gens d’ici », a conclu M. Lacoste.

Sommaire de l’avis de projet et calendrier préliminaire

Monarques a élaboré l’avis de projet afin de présenter les renseignements préliminaires contextuels et descriptifs importants relatifs au projet aurifère Wasamac. De façon sommaire, le projet Wasamac inclut:

  • l’exploitation d’une mine souterraine à un taux de production moyen de 6 000 tonnes par jour et dont la durée de vie est de 11 ans;
  • la mise en place d’infrastructures souterraines dédiées au transport de minerai;
  • l’implantation d’une usine de traitement du minerai;
  • des aires d’accumulation de stériles, de résidus et de mort-terrain; et
  • l’implantation d’infrastructures connexes (alimentation électrique, télécommunications, chauffage, ventilation, traitement des eaux, etc.).

Selon l’étude de faisabilité réalisée en décembre 2018 par BBA (voir l’étude de faisabilité - version anglaise seulement), le gisement Wasamac renferme des ressources minérales mesurées et indiquées de 29,86 millions de tonnes métriques à une teneur moyenne de 2,70 g/t Au pour un total de 2,6 millions d’onces d’or et des réserves minérales prouvées et probables de 21,46 millions de tonnes métriques à une teneur moyenne de 2,56 g/t Au pour un total de 1,8 million d’onces d’or, et le gisement demeure ouvert latéralement et en profondeur.

L'avis de projet sera disponible en ligne sur le Registre des évaluations environnementales dans les 15 jours suivant la réception de la directive du MELCC relative à la réalisation d’une étude d’impact sur l’environnement. Par ailleurs, la population pourra également trouver dans ce registre plusieurs documents en lien avec le projet, et ce, tout au long du processus d'évaluation.

Sur la base de l’avis de projet déposé par la Société et de la directive transmise par le ministre, toute personne, tout groupe ou toute municipalité pourra faire part au ministre, lors d’une période de consultation publique de 30 jours, de ses observations sur les enjeux que l’étude d’impact devrait aborder. Le ministre transmettra ensuite à la Société et publiera dans le Registre des évaluations environnementales les observations sur les enjeux soulevés dont la pertinence justifie leur prise en compte dans l’étude d’impact du projet.

Monarques communiquera les informations relatives au processus de demande d’autorisation par voie de communiqué de presse à chaque étape du processus.

Le contenu technique et scientifique de ce communiqué a été révisé et approuvé par Marc-André Lavergne, ing., la personne qualifiée de la Société selon le Règlement 43-101.

À PROPOS DE CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES

Corporation Aurifère Monarques (TSX: MQR) est une société minière aurifère émergente qui a pour objectif de devenir un producteur aurifère de 100 000 à 200 000 onces d’or par année par le biais de son important portefeuille de projets de qualité situé dans le camp minier de l’Abitibi au Québec, Canada. La Société détient actuellement près de 300 km² de propriétés aurifères (voir la carte) incluant le gisement Wasamac (ressources mesurées et indiquées de 2,6 millions d’onces d’or), les projets avancés Beaufor, Croinor Gold (voir vidéo), Fayolle, McKenzie Break et Swanson, les usines Camflo et Beacon, ainsi que des projets d’exploration prometteurs. Elle offre également des services d’usinage à forfait à partir de son usine Camflo d’une capacité de 1 600 tonnes par jour.

Énoncés prospectifs

Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant modifier de manière appréciable les résultats, le rendement et les réalisations de Monarques par rapport aux résultats, au rendement et aux réalisations qui y sont exprimés ou implicites. Le TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques du TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.