Elisabeth Tremblay 
Senior Geologist – Communications Specialist
e.tremblay@monarquesgold.com
www.monarquesgold.com

Fait saillants de l’étude de faisabilité :

  • Volume important de production : production aurifère moyenne annuelle de 142 000 onces sur 11 ans.
  • Rendement élevé : taux de rendement interne avant impôt de 23,6%, valeur actuelle nette de 522 millions de dollars et période de récupération de 3,6 ans.
  • Faible coût de production : coût de production au comptant de 720 $/once (550 $US/once) et coût global de production de 826 $/once (630 $US/once).
  • Coûts en immobilisations : coûts en immobilisations initiaux de 464 millions de dollars, dont environ 230 millions de dollars pour l'usine et le parc à résidus.
  • Emplacement stratégique : l'infrastructure de la mine sera située sur un terrain récemment acquis le long de la route transcanadienne et à 200 mètres de la voie ferrée menant aux principales installations d’usinage à forfait.
  • Fort potentiel d’exploration : gisement largement sous-exploré latéralement et en profondeur.


Montréal (Québec) Canada, le 3 décembre 2018 – CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES (« Monarques » ou la « Société ») (TSX: MQR) (OTCMKTS: MRQRF) (FRANCFORT: MR7) est heureuse d’annoncer les résultats positifs de l'étude de faisabilité préparée par BBA Inc. (« BBA ») pour le projet aurifère Wasamac, situé à 15 km à l'ouest de Rouyn-Noranda, en Abitibi, au Québec. Le but de l’étude était de compléter un examen et une compilation des ressources reclassées en octobre 2017 par Roscoe Postle Associates Inc. (« RPA »), d'intégrer des conceptions minières avancées en intégrant la technologie Rail-Veyor® et un système de remblai en pâte, d’étudier les options de traitement et les installations de gestion des eaux et des résidus, et d’évaluer les aspects économiques de ce projet aurifère souterrain. Le rapport technique résumant les résultats de l’étude de faisabilité peut être consulté sur le site web de Monarques via le lien suivant : Étude de faisabilité Wasamac 2018.

Les résultats de l’étude de faisabilité montrent que le projet Wasamac est économiquement viable et qu’il pourrait devenir une mine à faible coût de production. L’étude sert également de base pour prendre une décision de production et soutient pleinement le processus de délivrance de permis et de financement.

« Comme en témoignent ces résultats, le projet aurifère Wasamac a le potentiel de devenir une mine d’or d’envergure », a déclaré Jean-Marc Lacoste, président et chef de la direction de Monarques. « L'étude de faisabilité est basée sur une approche d’extraction descendante et l'utilisation du système Rail-Veyor® via une installation à double rampe d’accès et de transport, ce qui permet d'éliminer les lourdes dépenses en capital initiales associées à la construction d'un puits, d’augmenter la flexibilité de la planification minière, de raccourcir le calendrier de mise en production et de réduire considérablement le coût global du projet. Nous pensons également que nous serons en mesure de prolonger la durée de vie de la mine Wasamac, car le gisement reste largement sous-exploré latéralement et en profondeur.

« Au cours des dernières semaines, nous avons créé une salle de données virtuelle confidentielle afin de fournir un accès à ceux qui ont manifesté leur intérêt à examiner les données et à participer au développement du projet. Nous avons depuis constaté un vif intérêt de la part du secteur minier et de la communauté financière et nous sommes optimistes quant aux avantages que ces nouveaux résultats apporteront à Monarques. »

« Cette étude de faisabilité laisse également la porte ouverte à l’option d’usinage à forfait. En éliminant le coût de la construction d’une usine de traitement et d’un parc à résidus, cela réduirait les dépenses en immobilisations initiales d’environ 230 millions de dollars, ce qui pourrait potentiellement accroître le taux de rentabilité interne du projet et réduire la période de récupération. De plus, l'infrastructure de la mine sera stratégiquement située sur le terrain que nous venons d'acquérir le long de la route transcanadienne et à 200 mètres de la voie ferrée menant aux principales usines de traitement à forfait régionales. Nous étudierons toutes les options possibles pour la mise en production du projet aurifère Wasamac dans le meilleur intérêt des actionnaires », a conclu M. Lacoste.

FAITS SAILLANTS DE L’ÉTUDE DE FAISABILITÉ

ANALYSE DE SENSIBILITÉ

La sensibilité du projet au prix de l’or montre qu’une augmentation de seulement 20 % du prix de l’or porte la VAN avant impôt à près de 900 millions de dollars et le TRI à plus de 30 %. Parallèlement, une baisse du prix de l'or de 20 % maintiendrait le projet confortablement au-dessus du seuil de rentabilité de 925 $ et le TRI afficherait toujours un rendement à deux chiffres.

VAN avant impôt de 5 %

TRI avant impôt

RESSOURCES MINÉRALES

Les ressources minérales utilisées comme base de l’étude de faisabilité sont résumées ci-dessous.

État des ressources minérales – 20 octobre 2017

Notes :

  1. Les définitions CIM (2014) ont été suivies pour les ressources minérales.
  2. Les ressources minérales incluent les réserves minérales.
  3. Les ressources minérales sont estimées à une teneur de coupure de 1,0 g/t Au.
  4. Les ressources minérales sont estimées sur la base d'un prix de l'or de 1 500 $US par once et d'un taux de change de 0,80 $US = 1,00 $CA.
  5. Une largeur d'extraction minimale de quatre mètres a été utilisée.
  6. Une densité de 2,8 g/cm3 a été utilisée.
  7. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas démontré de viabilité économique.
  8. Les chiffres peuvent ne pas correspondre, car ils ont été arrondis.

RÉSERVES MINÉRALES

Les réserves minérales ont été classées conformément aux normes de définition de l'ICM pour les ressources minérales et les réserves minérales. Les réserves minérales du gisement Wasamac intègrent des facteurs de dilution et de récupération selon la méthode et la conception de l’exploitation choisie. Les réserves minérales correspondent au tonnage et à la teneur estimés du minerai considéré comme économiquement viable pour l'extraction.

L'estimation des réserves minérales pour le gisement Wasamac est fondée sur le modèle de bloc de ressources fourni par RPA à Monarques en 2017, ainsi que sur les informations fournies dans l'étude d'évaluation économique préliminaire réalisée par RPA en 2012 pour le précédent propriétaire de la mine, Mines Richmont inc.

Le prix de l'or est déterminé à 1 300 $US. Le taux de change moyen en glissement sur douze mois de 1,31 $CA/$US est utilisé pour la détermination de la teneur de coupure.

Les réserves minérales ont été estimées à partir du modèle de bloc de ressources fourni par RPA, en utilisant des chantiers optimisés générés par logiciel basés sur une teneur de coupure estimée de 1,0 g/t.

État des réserves minérales par catégorie – 1 décembre 2018

SOMMAIRE DES COÛTS EN CAPITAL ET D'EXPLOITATION

Résumé des coûts en capital du projet

Résumé des coûts d’exploitation du projet

OPPORTUNITÉS D’AMÉLIORATION

Il existe d’importantes possibilités d’améliorer la rentabilité et l’échéancier du projet Wasamac. Les principales opportunités d’amélioration identifiées à ce stade sont résumées dans le tableau 25-4 de l’étude de faisabilité. Des informations et des évaluations supplémentaires sont nécessaires avant d’inclure ces opportunités dans l’évaluation économique du projet.

CALENDRIER PROJETÉ ET BESOINS EN EFFECTIFS  

Dans l'attente de l'achèvement de toutes les études et de l'obtention des permis et du financement requis, la construction de l'usine de traitement devrait commencer au quatrième trimestre de 2020 et la production à pleine capacité devrait être atteinte au quatrième trimestre de 2022.

Les besoins préliminaires en personnel sur le site pour la construction, y compris les infrastructures, l’usine de traitement et le développement de la mine souterraine, devraient compter en moyenne 250 personnes, avec un sommet d'environ 420 personnes au troisième trimestre de 2021. On prévoit qu'environ 300 employés (personnel et main-d'œuvre, atteignant un sommet de 319 en 2024) seront nécessaires aux opérations tout au long de la vie de la mine.

PERSONNES QUALIFIÉES INDÉPENDANTES

L’étude de faisabilité a été préparée pour Monarques sous la direction de BBA, par des consultants indépendants du secteur, qui sont tous des personnes qualifiées au sens du Règlement 43-101. Les personnes qualifiées ont examiné et approuvé le contenu de ce communiqué de presse. Les personnes qualifiées indépendantes de BBA et RPA qui ont préparé ou supervisé la préparation des informations techniques relatives à l’étude de faisabilité comprennent :

  • Carl Caumartin, ing., BBA inc.
  • Alain Dorval, ing., BBA inc.
  • John Henning, ing., BBA inc.
  • Richard Jundis, ing., BBA inc.
  • Luciano Piciacchia, ing., BBA inc.
  • Tudorel Ciuculescu, M.Sc., P.Geo., Roscoe Postle Associates Inc.


Le contenu technique et scientifique de ce communiqué a été révisé et approuvé par Marc-André Lavergne, ing., la personne qualifiée de la Société selon le Règlement 43-101.

À PROPOS DE CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES

Corporation Aurifère Monarques (TSX: MQR) est une société minière aurifère émergente qui a pour objectif de poursuivre son expansion par le biais de son important portefeuille de projets de qualité situé dans le camp minier de l’Abitibi au Québec, Canada. La Société détient actuellement près de 300 km² de propriétés aurifères (voir la carte) incluant le gisement Wasamac (ressources mesurées et indiquées de 2,6 millions d’onces d’or), la Mine Beaufor, les projets avancés Croinor Gold (voir vidéo), McKenzie Break et Swanson, les usines Camflo et Beacon, ainsi que des projets d’exploration prometteurs. Elle offre également des services d’usinage à forfait à partir de son usine Camflo d’une capacité de 1 600 tonnes par jour.

Énoncés prospectifs

Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant modifier de manière appréciable les résultats, le rendement et les réalisations de Monarques par rapport aux résultats, au rendement et aux réalisations qui y sont exprimés ou implicites. Le TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques du TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.