Elisabeth Tremblay 
Senior Geologist – Communications Specialist
e.tremblay@monarquesgold.com
www.monarquesgold.com

Monarques devient un producteur aurifère avec la mine Beaufor et augmente considérablement ses actifs miniers et ses ressources aurifères

Nouveau profil de Monarques

  • Producteur aurifère avec la mine Beaufor (production de 19 562 onces d’or en 2016; source : rapport annuel 2016 de Richmont), située dans l’une des meilleures juridictions minières au Canada.
  • Important portefeuille d’actifs miniers comprenant la mine Beaufor, deux moulins (Camflo et Beacon), deux projets avancés (Wasamac et Croinor Gold) et six projets d’exploration prometteurs couvrant plus de 240 km2 dans la région de l’Abitibi.
  • Potentiel de croissance et effet de levier sur le cours de l’or grâce au projet Wasamac.
  • Réserves prouvées et probables de 162 790 onces d’or, ressources mesurées et indiquées de 919 069 onces et ressources présumées de 2,2 millions d’onces selon le Règlement 43-101 (voir le tableau ci-dessous).
  • Plus de 150 employés expérimentés et qualifiés se joignent à l’équipe de Monarques.
  • Solide position financière avec plus de 12 M$ en trésorerie et équivalents de trésorerie.

Montréal (Québec) Canada, le 2 octobre 2017 – CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES (« Monarques » ou la « Société ») (BOURSE DE CROISSANCE TSX : MQR) (FRANCFORT : MR7) est heureuse d’annoncer la clôture de la transaction avec Mines Richmont inc. (« Richmont ») (TSX - NYSE : RIC) en vertu de laquelle Monarques se porte acquéreur de la totalité des actifs miniers de Richmont au Québec (la « Transaction ») en contrepartie de l’émission de 34 633 203 actions ordinaires de la Société à Richmont. Les actifs acquis comprennent tous les claims, baux miniers et concessions minières de Richmont incluant la mine Beaufor, les propriétés Chimo, Monique et Wasamac, et toutes les actions émises et en circulation d’Usine Camflo inc., ainsi que toutes les usines, moulins, édifices, structures, équipements, stocks et biens. 

« Nous sommes extrêmement fiers d’avoir réalisé cette transaction transformative pour Monarques, a déclaré Jean-Marc Lacoste, président et chef de la direction de Monarques. Ce regroupement des actifs de Monarques et de Richmont en Abitibi faisait partie de notre plan de croissance depuis près d’un an et nous sommes très heureux que cette transaction se soit matérialisée. Elle nous permettra avant tout de devenir un producteur aurifère dans ce que nous considérons être l’un des meilleurs districts miniers au monde et également d’avancer nos projets miniers afin que nos usines Camflo et Beacon puissent un jour produire à pleine capacité. Cette transaction a aussi l’avantage de doter Monarques d’une main-d’œuvre qualifiée qui possède l’expertise, les connaissances et la motivation pour nous amener à la prochaine étape de notre développement. Au cours des prochains trimestres, notre objectif consistera à optimiser le rendement de la mine Beaufor et poursuivre le développement de nos autres projets aurifères. »

Estimations des réserves et des ressources de Monarques après la transaction*

* Les paramètres et méthodes d’estimation des réserves et des ressources minérales de la mine Beaufor et de la propriété Wasamac sont présentés en annexe.

1 Source: Technical Report on the Mineral Resource and Mineral Reserve Estimate of the Beaufor Mine as of December 31, 2016, Val-d’Or, Québec, Canada, Bernard Salmon, Eng., Louis Nkoy Manda Mbomba, B.A.Sc., Eng.

2 Source: Étude de préfaisabilité de Monarques (7 octobre 2014) et estimation des ressources (6 novembre 2015) 

3  Source: MRB et Associés (Janvier 2015)

4  Source: Technical Report on the Wasamac Project, May 11, 2012, Rouyn-Noranda, Québec, Canada, Jacques Gauthier, ing., Yves Galarneau, ing., Marc Lavigne, M.Sc., ing., Daniel Adam, Ph.D., geo., Stéphane Lance, ing. and Colin Hardie, P. Eng., Roscoe Postle Associates Inc.

La présente estimation des ressources minérales sur la propriété Wasamac est basée sur un rapport technique daté du 11 mai 2012, alors que l’estimation des ressources minérales divulguée dans le communiqué de presse de la Société en date du 11 septembre 2017 était basée sur une estimation interne réalisée par Richmont.

Transactions connexes

1) Clôture du placement privé de 6 525 251 $ et conversion des 18 643 573 reçus de souscription en 18 643 573 actions ordinaires de la Société

Le 11 septembre 2017, la Société a annoncé la conclusion d’un placement privé sans l’entremise d’un courtier par l’émission de 18 643 573 reçus de souscription (les « reçus ») au prix de 0,35 $ le reçu, pour un produit brut de 6 525 251 $. Suite à la clôture de la Transaction, les reçus ont été échangés contre 18 643 573 actions ordinaires de la Société. Richmont a souscrit un montant de 2,0 M$ , le Fonds de solidarité FTQ a souscrit un montant de 1,0 M$ et Probe Metals Inc. (« Probe Metals ») a souscrit un montant de 0,6 M$.

Tous les titres émis en vertu du placement privé sont assujettis à une période de restriction d'une durée de quatre mois et un jour. Les actions émises à Richmont par l’entremise de la conversion des reçus sont sujettes à une clause d’incessibilité d’un an. Après la clôture de la Transaction et du placement privé, Richmont détiendra 40 348 203 actions ordinaires de Monarques ou 19,9 % des actions ordinaires émises et en circulation de la Société.

Le Fonds de solidarité FTQ est un fonds d’investissement en capital de développement qui fait appel à l’épargne des Québécoises et des Québécois. Avec un actif net de 13,1 milliards de dollars au 31 mai 2017, le Fonds contribue à la création et au maintien de 186 440 emplois. Le Fonds est partenaire de plus de 2 700 entreprises et compte 645 664 actionnaires-épargnants. Pour en savoir plus, visitez le www.fondsftq.com.

2) Clôture de la facilité de crédit de 4 M$ US avec Auramet International LLC

Monarques a procédé à la clôture de l’entente de prêt d’or garanti de premier rang avec Auramet International LLC en vertu de laquelle la Société a maintenant accès à une facilité de crédit de 4 M$ US. Le prêt sera remboursé en 12 versements de 287 onces d’or qui débuteront le 31 octobre 2017 et se termineront à la date d’échéance le 30 septembre 2018, inclusivement. Le prêt est garanti par les filiales de la Société, notamment Ressources X-Ore, Usine Beacon Gold inc. et Usine Camflo inc. 

3) Clôture de la vente de la propriété Courvan à Probe Metals

Finalement, la Société a procédé à la clôture de la transaction avec Probe Metals en vertu de laquelle Monarques a vendu la totalité de sa participation dans la propriété Courvan en contrepartie d’un paiement au comptant de 400 000 $.

Nomination de Marc-André Lavergne à titre de vice-président, opérations

La Société est heureuse d’annoncer la nomination de Marc-André Laverge, ing., à titre de vice-président, opérations.

M. Lavergne cumule plus de 14 ans d’expérience en ingénierie dans le secteur minier pour le compte de diverses sociétés minières, dont Cambior, Agnico Eagle et North American Palladium. En novembre 2011, M. Lavergne s’est joint à l’équipe de Mines Richmont en tant que surintendant général des travaux à la mine Francoeur. Il a depuis occupé divers postes de direction au sein de la société, notamment pour les divisions Francoeur et Beaufor. En décembre 2013, il a été nommé directeur des divisions Beaufor et Monique. M. Lavergne détient un baccalauréat en génie des mines de Polytechnique Montréal.

« Nous souhaitons la bienvenue à M. Lavergne dans ses nouvelles fonctions. Marc-André possède une solide expertise en matière d’opération de mines, ayant gravi les échelons chez Richmont au cours des six dernières années, notamment avec la prise en charge des mines Beaufor et Monique. L’expérience qu’il a cumulée au cours de sa carrière nous aidera grandement dans l’atteinte de nos objectifs au niveau opérationnel, » a souligné M. Lacoste. 

Le contenu technique et scientifique de ce communiqué a été révisé et approuvé par Kenneth Williamson, géo., M.Sc., la personne qualifiée de la Société selon le Règlement 43-101.

À PROPOS DE CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES

Corporation Aurifère Monarques (TSX-V: MQR) est un producteur aurifère émergent qui a pour objectif de poursuivre son expansion par le biais de son important portefeuille de projets de qualité situé dans le camp minier de l’Abitibi au Québec, Canada. La Société détient actuellement plus de 240 km² de propriétés aurifères (voir carte) incluant la mine Beaufor, les projets avancés Croinor Gold (voir vidéo) et Wasamac, les usines Camflo et Beacon, ainsi que six projets d’exploration prometteurs. Elle offre également des services d’usinage à forfait à partir de son usine Camflo d’une capacité de 1 200 tonnes par jour. Monarques emploie plus de 150 personnes qualifiées pour veiller à ses activités d’exploitation, de mise en valeur et d’exploration et possède une solide position financière.

Énoncés prospectifs

Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant modifier de manière appréciable les résultats, le rendement et les réalisations de Monarques par rapport aux résultats, au rendement et aux réalisations qui y sont exprimés ou implicites. La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.

Annexe 1 : Estimation des réserves et des ressources minérales de la mine Beaufor

En 2016, l’estimation des réserves et des ressources minérales pour la mine Beaufor a été réalisée par le personnel de la mine Beaufor sous la supervision de Bernard Salmon, ing., et de Louis Nkoy, ing., qui sont des employés de Mines Richmont et des personnes qualifiées selon la Norme canadienne 43-101. La base de données, les facteurs et les paramètres qui ont été utilisés pour le calcul des réserves et des ressources minérales énoncées dans ce communiqué de presse proviennent du rapport technique suivant: Technical Report on the Mineral Resource and Mineral Reserve Estimate of the Beaufor Mine as of December 31, 2016, Val-d’Or, Québec, Canada, Bernard Salmon, Eng., Louis Nkoy Manda Mbomba, B.A.Sc., Eng.

Le titre, les auteurs et l’émetteur du rapport 43-101 qui a été déposé sur SEDAR le 24 mars 2016 sont : Technical Report on the Mineral Resource and Mineral Reserve Estimate of the Beaufor Mine as of December 31, 2015, Val-d’Or, Québec, Canada, Jessy Thelland, B.Sc.,Geo, Louis Nkoy Manda Mbomba, B.A.Sc., Eng., Richmont Mines Inc.

Le contenu technique et scientifique des rapports techniques a été révisé et approuvé par Kenneth Williamson, géo., M.Sc., la personne qualifiée de Monarques selon le Règlement 43-101.

À la connaissance de Monarques, il n’y a pas de nouveaux renseignements scientifiques ou techniques importants qui auraient pour effet de rendre inexacte ou trompeuse l’information sur les ressources minérales ou les réserves minérales.

Tableau des réserves minérales

Réserves minérales prouvées

À la mine Beaufor, les réserves prouvées sont fondées sur les blocs de minerai développés par des galeries ou des monteries, jusqu’à un maximum de 8 m de ces ouvertures. Le niveau d’exactitude de l’évaluation économique utilisée pour l’estimation des réserves est celui d’une étude de faisabilité.

Réserves minérales probables

L’estimation des réserves minérales probables est fondée sur une étude économique de façon à déterminer la partie des ressources minérales indiquées pouvant être exploitée de façon rentable. À la mine Beaufor, les réserves probables s’étendent jusqu’à un maximum de 20 m des données de forage. Les taux de dilution et de récupération du minerai sont inclus dans l’estimation des réserves.

Paramètres et méthodes d’estimation des réserves minérales

  • Les définitions de l’ICM ont été utilisées pour les réserves minérales.
  • L’estimation des réserves minérales est établie à des teneurs de coupure variables allant de 4,14 g/t Au (longs trous) à 5,63 g/t Au (chambres et piliers).
  • L’estimation des réserves minérales est établie à l’aide d’un prix de l’or à long terme de 1 500 $ CAN l’once.
  • Une largeur minimum de 2,40 m de la veine horizontale a été utilisée.
  • Une masse volumique de 2,75 t/m3 a été utilisée.
  • Un taux de dilution de 10 % a été utilisé pour les chantiers longs trous et de 5 % pour les chantiers chambres et piliers.
  • Une teneur de dilution de 0,0 g/t a été utilisée.
  • Taux de récupération des réserves minérales :
  • 100 % pour les chantiers longs trous pour lesquels des piliers permanents ont été installés et qui sont exclus des réserves minérales.
  • 90 % pour les chantiers longs trous pour lesquels des piliers permanents n’ont pas été installés.
  • 80 % pour les chantiers chambres et piliers pour lesquels des piliers permanents ont été installés et qui sont exclus des réserves minérales.

Tableau des ressources minérales

Classification des ressources minérales

Les ressources minérales mesurées à la mine Beaufor ont été confirmées par des excavations souterraines et s’étendent sur 8 mètres de ces ouvertures dans le sens du pendage de la zone. Les ressources minérales indiquées et présumées sont définies par forage et les polygones s’étendent jusqu’à un maximum de 20 mètres du forage.

Paramètres et méthodes d’estimation des ressources minérales

  • Les définitions de l’ICM ont été utilisées pour les ressources minérales.
  • L’estimation des ressources minérales est établie à des teneurs de coupure variables allant de 4,14 g/t Au (longs trous) à 5,63 g/t Au (chambres et piliers).
  • Plafonnement de la teneur des hautes valeurs à 68,5 g/t Au, et plafonnement des intersections des trous de forage à 16,5 g/t sur 2,40 m.
  • L’estimation des ressources minérales est établie à l’aide d’un prix de l’or à long terme de 1 500 $ CAN l’once.
  • Une largeur minimum de 2,40 m de la veine horizontale a été utilisée.
  • Une masse volumique de 2,75 t/m3 a été utilisée.
  • La méthode d’estimation utilisée est la méthode polygonale.
  • Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’ont pas démontré de viabilité économique.

Un rapport technique sur l’estimation des ressources de la mine Beaufor, tel que présenté ci-haut, sera déposé sur SEDAR au plus tard 180 jours après la diffusion de ce communiqué.

Annexe 2 : Estimation des ressources minérales de la propriété Wasamac

L’estimation des ressources minérales de la propriété Wasamac a été réalisée par Daniel Adam, géo., Ph.D., directeur général, exploration et développement durable, un employé de Mines Richmont. Il est membre d’une association professionnelle et est une personne qualifiée selon le Règlement 43-101. 

L’estimation des ressources minérales a été réalisée en accord avec les recommandations du Règlement 43-101. Les ressources minérales ont été répertoriées selon la classification adoptée par l’Institut canadien des mines (ICM) en décembre 2005.

Le titre, les auteurs et l’émetteur du rapport 43-101 qui a été déposé sur SEDAR le 11 mai 2012 sont : Technical Report on the Wasamac Project, Rouyn-Noranda, Québec, Canada, Jacques Gauthier, ing., Yves Galarneau, ing., Marc Lavigne, M.Sc., ing., Daniel Adam, Ph.D., geo., Stéphane Lance, ing. and Colin Hardie, P. Eng., Roscoe Postle Associates Inc.

Le contenu technique et scientifique du rapport technique a été révisé et approuvé par Kenneth Williamson, géo., M.Sc., la personne qualifiée de Monarques selon le Règlement 43-101.

À la connaissance de Monarques, il n’y a pas de nouveaux renseignements scientifiques ou techniques importants qui auraient pour effet de rendre inexacte ou trompeuse l’information sur les ressources minérales.

Tableau des ressources minérales

Classification des ressources minérales

La classification des ressources est basée sur les critères proposés dans l’étude statistique du projet Wasamac réalisée par BSI en 2010. Pour la Zone Principale : les ressources mesurées correspondent aux blocs interpolés lors de la première passe de Krigeage (ellipse de recherche de 15 mètres x 7 mètres x 10 mètres avec un minimum de 6 et un maximum de 12 composites et un maximum de 3 composites du même forage); les ressources indiquées correspondent aux blocs interpolés lors de la deuxième passe de Krigeage (ellipse de recherche de 30 mètres x 12 mètres x 50 mètres avec un minimum de 6 et un maximum de 12 composites et un maximum de 3 composites du même forage); les ressources présumées correspondent aux blocs interpolés lors de la troisième passe de Krigeage (ellipse de recherche de 50 mètres x 15 mètres x 75 mètres avec un minimum de 2 et un maximum de 12 composites et un maximum de 3 composites du même forage). Des paramètres similaires ont été utilisés pour les zones 1, 2 et 3.

Paramètres et méthodes d’estimation des ressources minérales

L’estimation des ressources minérales a été effectuée avec tous les résultats d’analyses de la compagne de forages de 2011 reçus au 1er décembre 2011 et une fois que la réinterprétation de la continuité des corps minéralisés de la zone de cisaillement Wasamac a été complétée.

La méthode et les paramètres considérés pour calculer les ressources sont comme suit :

  • Construire et établir une enveloppe en 3D des zones minéralisées à partir des sections et des plans. Les intervalles minéralisés sont codés par zones. Tous les intervalles minéralisés des forages en surface, des forages sous terre ou de l’échantillonnage des fronts de taille ont été vérifiés.
  • Une coupure des hautes teneurs à 35 g/t Au a été utilisée comme préconisé dans l’étude statistique réalisée par Belzile Solutions inc. (BSI) en 2010.
  • Des composites de 2 m ont été créés pour chaque intervalle minéralisé et codés par zone. Pour la création des composites, la commande envoyée au logiciel stipulait de les créer afin d’englober tout l’intervalle. La longueur du composite était ajustée en conséquence pour que tous les intervalles soient égaux.
  • Les ressources ont été estimées par modèle de blocs 3D (dimension des blocs : 4 m x 4 m x 5 m) avec le logiciel Gems en utilisant des composites de 2 m. Tous les secteurs développés sous terre et les chantiers ont été modélisés en trois dimensions. Tous les blocs localisés dans ces ouvertures ont été éliminés du modèle (tonnage et teneur égalent à zéro).
  • L'estimation des teneurs a été faite par krigeage ordinaire en utilisant les paramètres définis par une étude statistique réalisée par BSI.
  • Une densité de 2,8 t/m3 a été considérée pour le calcul du tonnage des zones minéralisées, ce qui est compatible avec les données historiques et avec les mesures obtenues par le laboratoire de l'URSTM en 2010 et 2011.
  • Les résultats de l'estimation des teneurs de la Zone 2 ont été vérifiés et comparés avec une interpolation par inverse distance au carré.
  • À l'intérieur de la zone minéralisée modélisée, le critère pour définir les ressources est un minimum de 4 m d'épaisseur vraie avec une teneur moyenne minimum de 1,5 g/t Au. Cette teneur de coupure a été établie en considérant un prix de l'or de 1 200 $ US/oz. Pour les ressources mesurées et indiquées de la Zone Principale et de la Zone 1, un pilier de 10 m est laissé autour des anciens chantiers, à l'exception de 3 petits chantiers dans la partie inférieure de la Zone Principale qui n’ont pas été considérés dans le calcul des ressources. Pour l’estimation des ressources de chaque zone, des lignes ont été tracées sur la section longitudinale (les blocs établis devaient avoir une épaisseur vraie minimum de 4 m avec une teneur moyenne minimum de 1,5 g/t Au) et utilisées pour le découpage des blocs. Seuls les blocs à l’intérieur des lignes ont été considérés lors de l’estimation des ressources.

Un rapport technique sur l’estimation des ressources de la propriété Wasamac, tel que présenté ci-haut, sera déposé sur SEDAR au plus tard 180 jours après la diffusion de ce communiqué.