Elisabeth Tremblay 
Senior Geologist – Communications Specialist
e.tremblay@monarquesgold.com
www.monarquesgold.com

La Société se dote de deux gîtes aurifères additionnels à proximité des usines Beacon et Camflo 

Montréal (Québec) Canada, le 21 décembre 2017 – CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES (« Monarques » ou la « Société ») (TSX.V:MQR) (OTCMKTS:MRQRF) (FRANCFORT:MR7) est heureuse d’annoncer qu’elle a conclu une entente pour l’acquisition des propriétés McKenzie Break et Swanson (voir notre nouvelle carte des propriétés couvrant près de 300 km2) auprès d’Agnico Eagle Mines Limited (« Agnico ») (NYSE : AEM, TSX : AEM), deux propriétés contenant des gîtes aurifères situés à proximité des usines Beacon et Camflo, lesquelles sont détenues à 100% par Monarques. Les termes de l’entente sont présentés à la fin du communiqué.

« Il s’agit d’une excellente transaction pour Monarques, car elle pourrait nous permettre d’augmenter significativement les ressources qui pourront être traitées à notre usine Beacon, a déclaré Jean-Marc Lacoste, président et chef de la direction de Monarques. Des investissements importants ont été effectués sur ces propriétés par les anciens propriétaires, qui ont notamment construit des rampes d’accès aux deux gîtes. De plus, ces deux gîtes ont l’avantage d’être situés à faible profondeur. La prochaine étape pour Monarques consistera à valider, selon la norme NI 43-101, les estimations historiques des deux gîtes et d’étudier les options possibles pour éventuellement extraire ces ressources. Nous tenterons également d’évaluer le potentiel d’accroître les ressources de ces gîtes, puisque la majorité des forages effectués sur ces propriétés étaient à faible profondeur. » 

Propriété McKenzie Break

La propriété McKenzie Break est l’hôte d’un gîte aurifère à haute teneur situé à seulement 40 kilomètres au nord de l’usine Beacon et à 25 kilomètres au nord de Val-d’Or, au Québec. Elle comprend 9 claims miniers couvrant une superficie totale de 336,3 hectares et est accessible à longueur d’année via l’autoroute 397 et un chemin de gravier. La propriété est également située à environ 9 kilomètres au sud de la ligne de chemin de fer reliant les villes de Barraute et de Senneterre. La propriété possède des infrastructures de surface et souterraines, incluant une rampe permettant l’accès au gîte à 80 mètres de profondeur.

Le gîte McKenzie Break possède une estimation historique de 813 871 tonnes métriques à une teneur moyenne de 6,63 g/t Au pour un total d’environ 173 500 onces d’or (source : Technical report on the McKenzie Break property, Claude P. Larouche, 15 juillet 2007). Cette estimation historique fut réalisée par Placer Dome en 1991 et a été calculée à l’aide de la méthode polygonale en utilisant l’ensemble des données recueillies des zones verte et orange et une teneur de coupure de 1,70 g/t Au. Près de 60 % des onces proviennent de la zone verte dont la teneur moyenne est de 8,49 g/t Au. En 1994, suite au forage de 67 trous supplémentaires dans les secteurs à forte teneur identifiés dans l’inventaire minéral de Placer Dome, Western Quebec Mines a réalisé une nouvelle estimation des ressources sur deux des six lentilles interprétées. Les deux zones ont été forées selon un quadrillage serré (30 x 30 mètres) afin d’optimiser l’estimation des ressources. Ce nouveau calcul, basé sur la méthode polygonale et utilisant une teneur de coupure de 3,5 g/t Au, montre des estimations historiques de 161 348 tonnes métriques à une teneur de 10,86 g/t Au, soit environ 56 300 onces d’or, classées dans la catégorie indiquée et de 24 695 tonnes métriques à une teneur de 5,23 g/t Au, soit environ 4 200 onces d’or, classées dans la catégorie présumée (Mannard, 1994). Il n'y a pas de rapport technique officiel pour soutenir ces estimations. Une personne qualifiée de Monarques n'a pas réalisé suffisamment de travaux pour classer ces estimations historiques en ressources minérales actuelles telles que définies par le Règlement 43-101, de telle sorte que la Société ne considère pas ces estimations historiques comme des ressources minérales actuelles. Bien que ces estimations historiques pourraient ne pas être fiables, la Société est d'avis que ces estimations historiques fournissent une indication quant au potentiel de la propriété et est une information pertinente pour tout futur programme d'exploration. Pour que ces estimations historiques deviennent des ressources actuelles, la Société devra réaliser de nouveaux travaux de forage sur la propriété, ainsi qu’émettre un nouvel estimé de ressources minérales conformément au Règlement 43-101.

Un total de 258 forages au diamant ont été réalisés sur la propriété pour un cumulatif de 37 750 mètres, qui furent concentrés sur les zones verte et orange. La plupart des forages étaient de faible profondeur avec une longueur moyenne de 150 mètres par forage. La minéralisation consiste de multiples veines étroites, dont certaines sont à haute teneur avec un effet de pépite. 

Par ailleurs, des tests métallurgiques effectués sur des échantillons impliquant la séparation par gravité suivie par la cyanuration directe ont rapporté un taux de récupération allant jusqu'à 99,5 % (Source : Laboratoires LTM, juillet 2010).

Propriété Swanson

La propriété Swanson est l’hôte d’un gîte aurifère situé à 65 kilomètres de l’usine Beacon et à 12 kilomètres au nord-est de Barraute, au Québec. Elle comprend 1 bail minier et 129 claims miniers couvrant une superficie totale de 5 111 hectares, ainsi qu’une rampe d’une longueur de 500 mètres et d’une profondeur de 80 mètres. La propriété est accessible à longueur d’année via l’autoroute 367 et un chemin de gravier. De plus, elle est entrecoupée par une ligne de chemin de fer, ainsi qu’une ligne électrique.

Le gîte Swanson montre des estimations historiques de 814 600 tonnes métriques à une teneur moyenne de 3,71 g/t Au, classées dans la catégorie présumée, pour un total d’environ 91 200 onces d’or. Les estimations historiques ont été réalisées par Lac Minerals en 1985. Les anciens propriétaires ont conclu qu’il y a un potentiel d’extraire une plus petite ressource à l’aide d’une exploitation à ciel ouvert. Il n'y a pas de rapport technique officiel pour soutenir ces estimations. Une personne qualifiée de Monarques n'a pas réalisé suffisamment de travaux pour classer ces estimations historiques en ressources minérales actuelles telles que définies par le Règlement 43-101, de telle sorte que la Société ne considère pas ces estimations historiques comme des ressources minérales actuelles. Bien que les estimations historiques pourraient ne pas être fiables, la Société est d'avis que ces estimations historiques fournissent une indication quant au potentiel de la propriété et est une information pertinente pour tout futur programme d'exploration. Pour que ces estimations historiques deviennent des ressources actuelles, la Société devra réaliser de nouveaux travaux de forage sur la propriété, ainsi qu’émettre un nouvel estimé de ressources minérales conformément au Règlement 43-101.

Termes de l’entente

Afin d’acquérir les propriétés McKenzie Break et Swanson, Monarques devra payer à Agnico un montant total de 4 600 000 $CA, dont 1 600 000 $CA sera payable au comptant et 3 000 000 $CA sera payable en actions ordinaires de la Société sur une période de quatre ans. Les paiements seront répartis comme suit :

  • à la signature de l’entente : 600 000 $CA en actions ordinaires;
  • au premier anniversaire de l’entente : 400 000 $CA au comptant et 600 000 $CA en actions ordinaires;
  • au deuxième anniversaire de l’entente : 400 000 $CA au comptant et 600 000 $CA en actions ordinaires;
  • au troisième anniversaire de l’entente : 400 000 $CA au comptant et 600 000 $CA en actions ordinaires; et
  • au quatrième anniversaire de l’entente : 400 000 $CA au comptant et 600 000 $CA en actions ordinaires.

De plus, Agnico recevra une redevance sur les revenus nets de fonderie de 1,5 % pour chacune des propriétés. Chaque redevance pourra être réduite à 1,0 % en contrepartie d’un paiement de 750 000 $CA de Monarques à Agnico.

Parallèlement à cette transaction, la Société a racheté une redevance sur les revenus nets de fonderie de 1,5 % pour la propriété McKenzie Break en contrepartie d’un paiement au comptant de 50 000 $US et de 600 000 actions ordinaires de Monarques.

Ces transactions sont sujettes à l’approbation des autorités règlementaires.

Le contenu technique et scientifique de ce communiqué a été révisé et approuvé par Kenneth Williamson, géo, M.Sc., la personne qualifiée de la Société selon le Règlement 43-101.

À PROPOS DE CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES

Corporation Aurifère Monarques (TSX.V:MQR) est un producteur aurifère émergent qui a pour objectif de poursuivre son expansion par le biais de son important portefeuille de projets de qualité situé dans le camp minier de l’Abitibi au Québec, Canada. La Société détient actuellement près de 300 km² de propriétés aurifères (voir carte) incluant la mine Beaufor, les projets avancés Croinor Gold (voir vidéo), Wasamac, McKenzie Break et Swanson, les usines Camflo et Beacon, ainsi que six projets d’exploration prometteurs. Elle offre également des services d’usinage à forfait à partir de son usine Camflo d’une capacité de 1 600 tonnes par jour. Monarques emploie plus de 150 personnes qualifiées pour veiller à ses activités d’exploitation, de mise en valeur et d’exploration et possède une solide position financière.

Énoncés prospectifs

Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant modifier de manière appréciable les résultats, le rendement et les réalisations de Monarques par rapport aux résultats, au rendement et aux réalisations qui y sont exprimés ou implicites. La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.